11 avril 2006

Il avoue que c’est bon de se barrer à la mer ou à la campagne
Quand il ressent ce besoin, quand son envie de verdure l’accompagne
Nouvelles couleurs, nouvelles odeurs, ça rend ses sens euphoriques
Respirer un air meilleur ça change de son bout de périphérique
Est-ce qu'il a déjà bien écouté le bruit du vent dans la forêt
Est-ce qu'il a déjà marché pieds nus dans l’herbe haute?Il voudrait
Surtout pas représenter l’écolo relou à 4 centimes
Mais la nature nourrit l’homme et rien que pour ça faut qu’on l’estime
Donc la nature il la respecte, c’est peut-être pour ça qu'il écrit en vers
Mais c’est tout sauf son ambiance, il appartient à un autre univers
Si la campagne est côté face, il est un produit du côté pile
Là où les apparts s’empilent, il est enfant de la ville
Il sens le cœur de la ville qui cogne dans sa poitrine
Il entend les sirènes qui résonnent mais est-ce vraiment un crime
D’aimer le murmure de la rue et l’odeur de l’essence
Il a besoin de cette atmosphère pour développer ses sens

Il est un enfant de la ville, il est un enfant du bruit
Il aime la foule quand ça grouille, il aime les rires et les cris
Il écris son envie de croiser du mouvement et des visages
Il veut que ça claque et que ça sonne, il ne veut pas que des vies sages


Posté par quissmi à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Il avoue que c’est bon de se barrer à la mer ou à

Nouveau commentaire